Académie du gaullisme

Académie du Gaullisme
Président Jacques Myard
Secrétaire générale Christine ALFARGE
Aller au contenu
                            MAIRE DE MAISONS-LAFFITTE MEMBRE HONORAIRE DU PARLEMENT
                              du 8 MAI 2021
La lettre du 18 juin N°237 Mai 2021

                                   ALLOCUTION DE JACQUES MYARD    
         
Après une terrible bataille, la France est défaite, à genoux. Les Français assistent impuissants au trépignement du vainqueur insolent au Trocadéro, toisant Paris. Commence alors une nuit sans fin, une nuit d’épreuves, de douleurs, de sacrifices. Une nuit où les hurlements des chiens accompagnent les arrestations des patriotes. Une nuit où les traîtres souillent l’honneur national et prêtent main forte à l’occupant, allant de crimes en crimes. La France est vaincue, humiliée mais pas domptée....Lire la suite

par Christine Alfarge,
« En voyant les consciences qui se dégradent, l’argent qui règne…je songe aux grades, choses du temps passé et je suis tenté de dire, à la Chambre, à la presse, à la France entière : «Tenez, parlons un peu de l’Empereur, cela nous fera du bien.» disait Victor Hugo. Que penserait-il aujourd’hui en voyant le symbole du mythe napoléonien critiqué au moment même où l’on prépare la commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon ? Drôle d’époque que la nôtre où l’histoire divise toujours, où la culture doit jouer un rôle. . Lire la suite


                                      mondiale            
par Henri Fouquereau,    
Le monde a souvent été traversé par des crises financières  graves que nulle  théorie monétaire, n'a jamais su  éviter. De  600 avant JC au 1er tiers du 20è siècle, un système OR a été utilisé garantissant la stabilité des monnaies, mais enfermant les hommes dans des crises insupportables. Ce  système a  été abandonné, entre les  deux dernières guerre parce qu'une économie souple par nature, ne peut-être  oxygénée par un étalon rigide.  1939/1944 la guerre ayant épuisé les réserves des Etats Nation, il a été décidé  à Bretton-Woods en juillet 44, . Lire la suite

               au début du quinquennat  
par Paul Kloboukoff,
«Aujourd’hui, on n’a plus le droit ni d’avoir faim, ni d’avoir froid… ». Ce vœu des Restos du cœur depuis 1989 est loin d’être exaucé aujourd’hui en France. Et, la pauvreté a encore augmenté au début de ce quinquennat. Le taux de pauvreté monétaire relative (TP) a augmenté de 14,1% en 2017 à 14,8% en 2018, malgré la croissance du PIB. Le nombre de « pauvres » s’est accru de + 438 000 personnes et est monté de 8,889 millions (Mi) à 9,327 Mi. En 2018, le seuil de pauvreté était fixé à 1 063 €, correspondant à 60% du niveau de vie Lire la suite

                       pour renverser le temps
         
par Marc Dugois,
Chacun sait que la vie n’est qu’énergie dans le double décor de sa partie irréversible qu’est le temps et de sa partie réversible qu’est l’espace. Tous les décors sont sans limites quand on les voit de l’intérieur. L’énergie dans le temps donne le rythme, l’énergie dans l’espace donne le sens. L’espace et le temps se marient dans la vitesse de la vie. Depuis toujours l’ordre des choses faisait qu’on labourait, semait ou plantait, attendait, récoltait, engrangeait, conservait et consommait après tout cela. L’argent jusqu’au milieu du XXe siècle...Lire la suite

Retourner au contenu