Académie du gaullisme

Académie du Gaullisme
Président Jacques Myard
Secrétaire générale Christine ALFARGE
Aller au contenu
La lettre du 18 juin N°240 octobre 2021

par Jacques Myard,
La souveraineté de la France, c’est-à-dire sa  capacité à maîtriser son destin, de dire non, est le fondement même de notre liberté collective et de notre indépendance nationale. Mais la souveraineté n’est pas seulement un  concept, elle se décline dans des politiques de mise en œuvre qui en assurent l’efficience. A ce titre, la maîtrise de l’énergie dont peut disposer la France est incontournable pour son indépendance. Depuis des lustres, nos gouvernements ont  pris conscience de la faiblesse de nos sources d’énergie : pas de  pétrole, ou très peu,..Lire la suite
par Christine Alfarge,
Evoquer Geneviève De Gaulle, c’est d’abord un travail de mémoire sur les heures les plus sombres de notre histoire, des heures qu’elle a cruellement vécu à titre personnel, entrant comme Germaine Tillion et Pierre Brossolette, dans le réseau du musée de l'Homme, vite anéanti par la Gestapo. Ayant pu échapper à la rafle, elle reprend des études à la Sorbonne en se liant avec un groupe d’étudiants qui édite depuis juillet 1941 un journal clandestin, Défense de la France, animé par Philippe Viannay, dont elle devient... Lire la suite


                           ses positions sur l'Europe
par Henri Fouquereau,
L'émission de Télévision animée par Michel Droit résumait la position  du Général de Gaulle : L'Europe ? Il ne suffit pas de crier l'Europe, l'Europe, l'Europe, en sautant sur sa chaise comme un cabri pour que l'Europe se fasse. Cela n'aboutit à rien, cela ne signifie rien. Les questions qui se posent à nous : Le Général fut-il Européen ? Et s'il le fut, de quelle façon ? Il est important que l'Académie du Gaullisme traite du sujet, son rôle étant de transmettre la pensée du Général et de faire découvrir son œuvre aux jeunes générations. Nous qui avons eu la chance de connaître Lire la suite

                     de la gouvernance 2017-2021
 
par Paul Kloboukoff,
La pandémie de la Covid 2019 a coupé le « quinquennat Macron » en son milieu. Sur la première partie, courant jusqu’à la fin de l’année 2019, nous disposons de statistiques assez complètes et de comptes nationaux (annuels et trimestriels) quasiment définitifs qui montrent qu’au plan économique et social cela a été un demi quinquennat raté. Les décisions prises lors de l’accession au pouvoir d’un « président des riches » hostile aux retraités et trop peu soucieux des difficultés d’une large partie de la population, ont brisé dès le début de 2018 la croissance Lire la suite

                               d’attaque à l’Australie
Par Jean MENU,
L’Australie a annoncé mercredi 15 septembre, sa décision de rompre un gigantesque contrat dûment signé avec la France en 2016 pour la vente de douze sous-marins conventionnels d’attaque Shortfin Barracuda qui avait été considérée par le ministre australien de l’industrie de défense, comme le plus gros contrat du monde dans son genre et le plus important de l’histoire du pays.Il engageait les deux Etats pour les   cinquante prochaines années, le temps de la durée du programme. ..Lire la suite

L'ART DE LA POLITIQUE
Trancher le noeud gordien
Jacques Myard
ACTUALITÉ SOCIALE ET POLITIQUE SCIENCES POLITIQUES
J'y analyse les multiples dérèglements politiques, économiques et sociaux en France et dans le monde, avant de présenter quelques "Préceptes pour le Renouveau". Rien n'est perdu, dès lors que l'on rejette le "politiquement correct" et que l'on aspire toujours à la liberté de l'homme prométhéen !
J'estime que le monde politique n'est pas fini : il dépend de notre volonté de reprendre en main notre destin, sur le socle d'un Etat restauré et d'une Nation réaffirmée et indépendante.
Très cordialement.
Jacques Myard.

 Commande  

par Marc Dugois,
Qu’il est difficile d’aborder toujours le même sujet en en changeant simplement l’angle d’attaque ! C’est pourtant indispensable tellement il est le sujet fondateur de toutes nos dérives et tellement il est soigneusement éludé par la troïka médiatico-politico-universitaire qui se repose ou se vautre dans la pensée unique expliquant tout par des charabias variés incompréhensibles cherchant à anesthésier et ne réussissant qu’à faire monter l’angoisse. Ceux qui disent ne rien comprendre à l’économie en sont les complices objectifs. Qui veut réellement.Lire la suite

La France, en proie à la pandémie de Covid-19, tend à occulter l'enjeu proprement politique des multiples dérèglements économiques et sociaux qui se font jour. Aux utopies et idéologies qui veulent s'affranchir des codes anciens et prospèrent sur les décombres de notre société déboussolée, cet ouvrage offre un antidote sans concession. Face au « politiquement correct » qui envahit la sphère publique et médiatique, l'auteur invite à réveiller l'esprit de résistance du lecteur ; ce réveil repose sur le pari de l'homme prométhéen, aspirant à la liberté mais méfiant envers l'hubris, conscient que l'Histoire reste tragique. Le monde politique n'est pas fini : il dépend de notre volonté de reprendre en main notre destin, sur le socle d'un État restauré et d'une nation réaffirmée et indépendante.
  • Date de publication : 6 mai 2021
  • Broché - format : 13,5 x 21,5 cm • 244 pages
  • ISBN : 978-2-343-22991-1
  • EAN13 : 9782343229911
  • EAN PDF : 9782140178795
  • (Imprimé en France)
Retourner au contenu