Académie du Gaullisme

La Lettre du 18 JUIN Vingt- sixième année – n° 211 – novembre 2018
Aller au contenu
aaa

aaa
FAIRE-PART DE DEUIL ?
par Georges AIMÉ
La langue française n'appartient à aucun d'entre nous mais est la propriété de tous. Elle s'est émancipée de son lien avec la nation française pour accueillir tous les imaginaires.» En foi de quoi le Président de la République soutient la candidature de Mme Louise Mushikiwabo, ex ministre des Affaires étrangères du Rwanda, de décembre 2009 à octobre 2018, qui n’a pas dit un mot quand le président ....Lire la suite

AVIS DE TEMPÊTE
par Jacques MYARD
Un coup de froid est tombé sur la France dûment annoncé par la Météo nationale depuis plusieurs jours, elle ne s'est pas trompée conformément à ses compétences reconnues, bravo ! Mais si la Météo nationale arrive à anticiper l'avenir, il n'en est pas de même du Gouvernement qui gouverne visiblement à vue et apparaît dépassé par les événements. Certes, Jupiter essaie de reprendre la main qu'il a perdue .... Lire la suite


« Si Clémenceau et De Gaulle n’avaient pas été là… »
par Christine ALFARGE
Parmi les grands personnages de l’histoire française tels Louis XIV ou Napoléon, Georges Clémenceau et Charles de Gaulle incarnent l’image de la grandeur, du courage, d’une voix qui s’élève pour dire non au moment où tout semble perdu. Leur caractère et les circonstances à chaque époque vont montrer la même force d’engagement et de détermination face à l’adversaire. Seuls, ils changeront ... Lire la suite

LE RENOUVEAU GAULLISTE, dernière partie
par Pierre CHASTANIER

Malheureusement, le discours du président Macron devant le Congrès réuni à Versailles le 3 Juillet 2017, la veille du discours de politique générale de son Premier ministre Édouard Philippe à l’Assemblée nationale n’avait évidemment rien eu d’un nouvel Appel gaulliste. Il se voulait plutôt un discours « à l’Américaine » sur l’état de l’Union où il revint sur les ressorts qui, selon lui, ont mené à son élection. .Lire la suite

Renvoyer dos à dos libéraux et socialistes
par Marc DUGOIS
Depuis deux siècles, libéraux et socialistes s’affrontent pour le résultat que nous connaissons. Ils ne manquent d’intelligence et de subtilité ni d’un côté ni de l’autre et pourtant, ils n’arrêtent pas de se refiler la patate chaude après avoir vérifié douloureusement qu’ils n’arrivaient pas à appliquer leurs théories. Les libéraux l’expliquent par un manque de libéralisme pendant que les socialistes l’expliquent ....Lire la suite
RÉFORME DES RETRAITES : NE PAS CACHER L’ESSENTIEL
par Paul KLOBOUKOFF
Pour aller plus vite à l’essentiel ans mon dernier article intitulé « Pourquoi tant de reculs, d’improvisations et de cafouillages », j’avais évoqué l’impréparation de la réforme, les ambiguïtés et les contradictions dans les promesses de la campagne présidentielle, dans les annonces distillées par les ministres, par le hautcommissaire Jean-Paul Delevoye (JPD), chargé de la préparation de la réforme, ...Lire la suite
aaa
aaa
aaa
Retourner au contenu