ACADÉMIE DU GAULLISME

Président Jacques MYARD

LA LETTRE du 18 JUIN-N° 219-SEPTEMBRE 2019

Mobirise

 

EMMANUEL MACRON
EST-IL DEVENU SOUVERAINISTE ?
UN MIRACLE DU COVID-19 !

JACQUES MYARD


Le discours tant attendu du Président de la République, lundi soir, mérite une attention particulière, il livre nombre de clés sur la situation de la pandémie et aussi sur celle du gouvernement.
Son discours dura 27 mn, montre en main, là où il eût fallu parler bref et ferme en 5 ou 10 mn.
Emmanuel Macron est à ce titre fidèle à lui-même, incapable de prendre le temps de faire court, comme le disait Madame de Sévigné.
Nous avons appris tout d'abord que nous sommes tous confinés jusqu'au 11 Mai, au minimum.
- De toute évidence, la mesure de confinement jusqu'au 11 Mai n'est pas critiquable : elle est exigée par la nécessité de ne pas propager le virus.
Il est vrai, le confinement pèse lourdement sur de nombreuses familles qui vivent dans un appartement avec des enfants, en ayant pour seule perpective une heure de sortie par jour.
Respecter l'interdiction des joggings entre 10 h et 19 H ne doit pas être une mesure insurmontable pour les sportifs conscients des risques que peuvent susciter autour d'eux leurs activités physiques.
- Mais le discours du Président Macron traduit un désarroi certain, il reconnaît des lenteurs, des insuffisances, voire des erreurs, il confesse ne pas avoir réponse à tout .
On ne saurait lui reprocher sa soudaine humilité, même si les Français n'y étaient guère habitués...
Le temps fort du discours est venu lorsqu' Emmanuel Macron s'est lancé dans l'esquisse du monde d'après la pandémie qui devra assurer des solidarités et coopérations nouvelles pour bâtir un projet capable de redonner à la France une indépendance agricole, technologique et industrielle.
Etonnants propos chez ce thuriféraire de la mondialisation heureuse et en opposition totale avec sa campagne électorale de 2017, un véritable tête-à-queue, qui confirme sa perte de crédibilité politique.
Et l'apothéose fut sublime lorsqu' Emmanuel Macron déclara :
" Sachons sortir des idéologies et nous réinventer, moi le premier "
Est-ce là l'effet de l'approche des lumières divines de la Pentecôte ou une confession et prise de conscience paniques de s'être trompé lourdement sur la réalité du monde ?
Peu importe, c'est là le seul point positif du Covid-19, un miracle !

JACQUES MYARD
Membre Honoraire du Parlement
Maire de Maisons-Laffitte
PRESIDENT DU CNR
PRESIDENT DE L’ACADEMIE DU GAULLISME

14 avril 2020

COMME EN 40 ET APRÈS ?

par Christine ALFARGE,

 Même une grande nation peut vaciller fût-elle la France, la débâcle de 1940 en est l’illustration. Les jours terribles qui précédèrent l’armistice du 22 juin, montrent un pays exangue sombrant au milieu d’un chaos inouï. Le 16 juin, le pays se révéla incapable de supporter le choc de la défaite. Le 10 juillet, à Vichy, la République se saborda, votant les pleins pouvoirs à Pétain. Pour l’essentiel, la classe. Lire la suite

“Nous sommes en Guerre”

par Henri Fouquereau,

La dernière déclaration de guerre datait du 3 septembre 1939, aujourd’hui lundi 16 mars 2020, le Président de la République française déclare que les Français (pas la France) sont en guerre et que cessent à partir de demain midi, toutes les réformes que l’Elysée et le Gouvernement avaient mis en mouvement – Or lorsque le fonctionnement régulier des pouvoirs publics constitutionnels est interrompu,  Lire la suite

"Municipales : pourquoi cacher des résultats très instructifs"

Par Paul KLOBOUKOFF,

 Nous avons su dès le 15 mars au soir qu’en raison de l’épidémie du Covid-19 la participation au premier tour des élections municipales avait été particulièrement faible, 44,64%. Mais, au 31 mars, on ne nous a encore indiqué ni le nombre des électeurs qui avaient été invités à voter ni celui des suffrages qui avaient été exprimés.  Par contre, aussitôt et dans les quelques jours qui ont suivi les élections,  Lire la suite

2020, année des institutions de la Francophonie :
l’État français va-t-il enfin y porter un réel intérêt ? 

par Albert SALON,

La maîtrise de l’information est avant tout un enjeu de pouvoir, sans une politique stratégique et économique, il n’y a pas de souveraineté. A ce titre, le traitement de l’information revêt une importance capitale tant au niveau de l’entreprise que celui de l’Etat pour la protection de nos intérêts, privés ou publics étant liés. De quoi s’agit-il ? Au niveau opérationnel, il s’agit de mener des actions pour l’information amie et contre l’information de l’adversaire, en mettant en œuvre Lire la suite

LE GAULLISME AUJOURD’HUI 

par Xavier LOUY,

s'Il est de bon ton d’affirmer que le gaullisme est mort avec le Général de Gaulle et qu’il est donc vain de se déclarer gaulliste en 2020. On notera avec amusement que les plus ardents dans ces affirmations sont généralement(sans jeu de mots) les mêmes qui font référence à tout bout de champ au Général et qui professent des leçons de Gaullisme à ceux qui en sont les héritiers légitimes car appartenant  Lire la suite

Responsabilité et risque sont deux facettes d’une même réalité

par Marc DUGOIS,


En ces temps de surinformation contradictoire, écrire sur le sujet du jour devient dérisoire. Comme à chaque fois que des informations contraires sont plausibles ou même avérées, seul un changement de niveau permet d’avancer dans cette obscure clarté. De même que la vie et la mort n’existent pas l’une sans l’autre, de même la responsabilité et le risque sont par nature liés. Si la vie et la mort  Lire la suite

Made with Mobirise web maker